Le Protocole Oracle sur RIM

décembre 5th, 2013 Posted in Decembre2013 | No Comments »


Plus de 85.000 visites de curiosité sur ce site depuis la sortie de l'ouvrage !! Si seulement chacune pouvait se traduire par un achat de livre, nous serions en train de créer un évènement dans l'édition, ce qui permettrait peu après de vous offrir des créations audiovisuelles vraiment différentes, et à terme de valoriser les recherches sur les divers champs de la "Réalité", dont celles du Dr Rick Strassman avec la DMT.

Décembre 2013


Nous sommes très loin de réaliser un score significatif sur le plan des medias, mais chacun au fond est co-responsable de l'état du monde dans lequel il vit.. Les frais initiaux de publication étaient déjà largement couverts dès le début de l'été 2012.. Et je ne suis pas personnellement concerné par le besoin du 'profit'. Mais la suite, l'impact médiatique, ne dépend que de vous !
- Didier de Plaige - fondateur de Radio Ici & Maintenant! depuis ...33 ans au 21 Juin 2013.


D'autres commentaires de lecteurs sont toujours bienvenus. Tapez sur 'Comments' sous le titre du Post.


Un achat via Paypal ci-contre à 14E port compris - en France métropolitaine est toujours préférable pour l'auteur, tant les marges de profit de Amazon, Fnac, etc.. sont incroyablement élevées (ils imposent désormais de s'arroger plus de la moitié du prix de vente... sans avoir engagé aucun frais d'édition!).


Didier de Plaige a récemment publié : "Le Protocole Oracle"
- Préface de Tom Verdier.


Une émission de présentation avec l'auteur, & Alexandre à la réalisation.

a été rediffusée Mardi 11 Décembre 2012, de 23h à 00h30
sur
Radio Ici & Maintenant. Bande-annonce :


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Le Protocole Oracle

L'émission complète sur Radio Ici & Maintenant! (1h25mns)


Actuellement en librairies

décembre 3rd, 2013 Posted in Decembre2013 | Commentaires fermés



L'ouvrage peut être commandé par votre libraire s'il ne l'a pas en rayons. Autant faire fonctionner les boutiques de proximité.. Il est distribué également sur Fnac.com, Amazon, etc... Cependant Amazon n'assume pas son rôle et affiche parfois, en raison de ses erreurs de gestion : - Habituellement expédié sous 1 à 2 mois.". Habituellement ? Pas du tout : Amazon corrige en fait ses problèmes de logiciel 48h plus tard. Mais pourquoi leur accorder une marge qui représente plus de 50% du prix du livre ?

Des exemplaires numérotés peuvent être commandés directement à l'auteur en utilisant le bouton Paypal ci-contre, pour 14 Euros, port compris pour l'Europe, 18 Euros pour tous autres pays. L'envoi se fait sous 24h.

Vous pouvez également commander par courrier (chèque à l'ordre de Didier de Plaige - 8 rue Violet - 75015 Paris).




Les droits d'auteur de ce livre seront versés en priorité à l'opération Radio-Shipibo.
Elle consiste à monter un réseau de radios AM pour les communautés Shipibo-Conibo situées le long du fleuve Ucayali et de ses affluents, au Pérou.

Le but est de relier une centaine de villages éloignés, pour resserrer leurs liens, leur permettre de faire face à des situations d'urgence, et de lutter contre les expropriations face aux compagnies pétrolières et forestières. L'opération, démarrée en Novembre 2010, a obtenu le parrainage de Jan Kounen qui lui a consacré la totalité de ses droits d'auteurs de ses "Carnets de Voyage intérieur" (
Mama Editions).

22 émetteurs AM sont déjà en place. Vos contributions sont également bienvenues.


Le Protocole Oracle à 41 euros sur Internet ?


La Préface de Tom Verdier

septembre 16th, 2012 Posted in Septembre2012 | No Comments »


Peut-on encore avoir peur dans ces allées trop bien rangées? Le pouvoir peut-il encore trembler quand il dispose d'aperçus parfaitement fiables du futur ?

Une société à ce point hiérarchisée et verrouillée, pour tout dire dynastique sans s'en vanter, présente-t-elle un autre risque que de perdre sa place?

Les oracles sont un fait, une technologie secrète au service du pouvoir, d'où pourrait même venir une catastrophe ? Et pourquoi pas du présent et de l'ambition humaine ?

L'argent et la finance veulent leur part de prophéties, le pouvoir croit possible de les leur céder sans rien y perdre, les intérêts divergent d'emblée et la certitude de l'avenir ne fait plus qu'amplifier le désordre au présent, parce que le futur est inéluctable mais que chacun tente de le changer, et chacun à sa manière.

Tom Verdier


Le chaos dort sous l'ordre apparent, et plus on organise le monde, plus on s'approche de la prochaine faille, plus violent sera le nouveau séisme et plus il détruira tout ce que l'homme a construit.

Les digues quand elles cèdent font de plus grandes inondations, la bourse craque toujours plus violemment à mesure que les mathématiques la stabilisent : ce ne sont que des vétilles quand on songe au désastre que déverseraient en cédant les digues qu'on aurait érigées contre l'avenir.

Le Protocole Oracle est métaphysique.
Pendant que les magnats veulent croire qu'ils décident du monde en regardant le futur par le judas de leurs préoccupations mesquines, la presse libre, cette hydre humaniste qui ne s'occupe que du présent, n'a de cesse que la situation actuelle, quelle qu'elle soit, puisse être connue de tous. Son point de vue est simple: l'homme décide toujours bien, il suffit qu'il sache, c'est à dire que tout le monde sache. Mais c'est un exercice dangereux que d'arracher la vérité à cette réalité truquée en temps réel, plus dangereux encore est celui de la dire. La faire accepter confine au génie. Les vrais héros de cette histoire ne peuvent être que journalistes.

Le protocole Oracle est cyberpunk.
Très tôt ces enjeux sont posés, et dès cet instant, on n'est plus sûr de rien. Qui décide vraiment ? Qui manipule qui ? Le président de la Fédération, qui a le pouvoir de prendre et faire appliquer toutes les décisions ? N'est-ce pas le plus effrayé ? Ou les analystes, ces maillons indispensables entre les visions tumultueuses des Pythies sous DMT et la compréhension rationnelle des décideurs qui les interrogent en tremblant ? Ou les Oracles eux-mêmes ? Pourquoi se priveraient-ils de raconter ce qui leur chante ?

Enfin il y a ces intermèdes, cartoonesques à première vue, et dont j'attends beaucoup si ce scénario devient le film qu'il mérite d'être. Ces visions qui jalonnent l'histoire sans s'en mêler n'en sont-elles pas le fond ? Le spectacle enfin brut et sans interprétation d'une nature intemporelle, reflet de l'ordre cosmique jusque dans son absurdité, sage de tout temps, conscient, qui sait faire démonstration d'un sacrifice sans verser une larme ?

Toutes ces questions restent heureusement presque sans réponses, tous les personnages ont de fait le pouvoir puisque le moindre mot, le moindre geste de chacun met en branle le destin dans des proportions jamais vues.

Mais bien malin qui saura décider lesquelles ont fait consciemment l'exercice de leur pouvoir dans ce jeu ou tout le monde devra sacrifier au moins une pièce. On peut lire ce livre trois fois, dix fois et décider chaque fois qu'un personnage différent manipule tous les autres : l'histoire sera différente à chaque lecture sans qu'aucune version ne soit plus vraie qu'une autre.

Les flux se croisent, cherchent à se heurter mais ricochent invariablement; l'information, la propagande, l'argent et le pouvoir officiel avancent leurs pièces de plus en plus vite, jouent les uns contre les autres mais participent au même jeu. Parce que dans le fond il n'y a qu'une ligne de démarcation : taire ou dire tout ou partie de ce qu'on sait.

Alors tout le monde choisit son camp mais la frontière est reconnue par tous les joueurs et c'est bien sûr dans ce seul consensus que se trouve tout l'enjeu : s'il faut mentir au peuple pour le garder sous contrôle, c'est qu'aussi confit qu'il soit de son illusion de pouvoir personnel, aucun dictateur, aucun magnat, nul être enfin ne doute au plus profond de lui-même que son pouvoir ne tient qu'à un fil, que ce fil est un tissu de mensonges et que rien n'est plus fragile : il suffit d'une seule vérité pour tous les trancher. Le Protocole Oracle est plein d'espoir. Et cyberpunk, décidément.

Du fond des années 50, les premières heures de la science-fiction situaient volontiers le futur à l'entour de 2010. Le Protocole Oracle n'a plus besoin de tels atermoiements. La science-fiction est notre réalité et nul n'en doute plus. Il n'y a plus de futur et plus besoin d'Oracle. Il n'en fut jamais autrement mais l'humanité en prend enfin conscience : il n'y a qu'Ici et Maintenant!

Tom Verdier

Une séance avec les Oracles

août 16th, 2012 Posted in Aout2012 | No Comments »

La pratique ne consiste plus comme autrefois à pratiquer la divination sur des viscères d'animaux, dans des vapeurs de laurier... Les sessions des Oracles suivent un protocole strict et durent une quinzaine de minutes.

Nos Pythies modernes ne sont pas exposées comme leurs ancêtres devant un large public : les Oracles ne profèrent pas "des cris, des hurlements", et ne "paraissaient pas être comme possédées d'un dieu". L'oracle prononcé, elles ne tombent pas "dans une sorte d'anéantissement qui durait parfois plusieurs jours." (Voir Compléments Historiques I et II).

Leur "recueillement" préalable aux cérémonies est amplement décrit ici comme une ascèse permanente et assez stricte dans leur Villa hautement sécurisée, au bord du lac.

On se réfère plutôt ici aux expériences le plus souvent paisibles des 400 sessions avec 60 sujets volontaires du Dr Rick Strassman avec des injections de DMT ("La Molécule de l'Esprit" - Trédaniel).


Une séance-type avec les Oracles montre que tout n'est pas prévisible. Commanditaire : Le pouvoir politique. Les sujets : Samuel, Cybelle, et Cyril.

Question : "La division éventuelle de la Belgique en deux communautés ?"
La question a été reformatée par les Analystes : "Le devenir de la Belgique ?"...

Samuel : "Je reviens d'une très longue tentative de réconciliation entre deux soeurs qui étaient contrariées depuis la naissance. J'ai assisté à des scènes d'explications qui semblaient interminables. Elles prenaient toutes sortes de visages, selon leurs sentiments. Elles se détestaient cordialement, si on peut dire. J'en sors épuisé, mais à la fin, du coin de l'oeil, je crois que je les ai quand même vues s'embrasser."

Cybelle : "J'ai vécu la croissance d'une graîne bicéphale, une amande double qu'il semblait trop tard de tenter de réunir en un seul élément. Toutes sortes d'énergies tentaient de les rapprocher, en les contraignant parfois, mais autant de forces continuaient de les diviser. Trop de rancunes. Ca ne semblait pas fonctionner sur la durée."

Cyril : "J'étais au sein d'une famille déchirée, qui semblait sujette à toutes sortes de tiraillements, et des tentations de suprématie, mais plus souvent de séparation. La séance m'a semblé assez courte, et je n'ai pas réussi à percevoir une solution d'apaisement."

Les Analystes resteront perplexes, et rapporteront aux Commanditaires que la situation demeurait indécidable. Sans doute, selon leurs termes choisis : "parce que des futurs possibles avaient encore une large temporalité pour s'exercer".

La situation en Belgique pouvant évoluer rapidement, cet exemple n'est qu'une illustration des possibilités d'images reçues en séance, dans le monde symbolique.. et des limites de la prévision, parce que "le déroulement temporel peut parfois emprunter d'autres embranchements."